Fuzzy Logic lève 2,5 millions d’euros pour mettre les robots dans les mains des opérateurs

Fuzzy Logic lève 2,5 millions d’euros pour mettre les robots dans les mains des opérateurs

La start-up franco-américaine Fuzzy Logic annonce une levée de fonds de 2,5 millions d’euros auprès de deux fonds européens DeepTech : 42CAP, un fonds allemand spécialisé dans l’industrie basé à Munich, et Karista (via le Paris Region Venture Fund), une société de capital-risque en phase d’amorçage basée à Paris.

Fuzzy Logic, issue de l’écosystème français des start-up (Agoranov et Wilco), développe une plateforme logicielle « tout-en-un » qui simplifie considérablement chaque étape de la robotisation, de la conception des cellules robotisées à la reprogrammation quotidienne en usine par les opérateurs. Elle reproduit un environnement virtuel dans lequel le robot de l’usine peut être contrôlé « à la volée » et aussi simplement qu’un jeu vidéo.

Fuzzy Studio (application de bureau) et Fuzzy RTOS (logiciel embarqué) sont des plateformes sans code, permettant aux utilisateurs de contrôler n’importe quelle marque de robot industriel, sans avoir besoin de formation ou de programmation complexe. Les utilisateurs non roboticiens peuvent concevoir intuitivement des cellules robotisées et les opérateurs de production augmentent leur champ d’action. Une solution logicielle plus claire et plus simple pour interagir avec les robots et « écraser » leur complexité. C’est le nouveau standard de l’automatisation flexible.

La robotique au service des opérateurs

La plate-forme suscite un vif intérêt de la part des grandes entreprises, notamment pour les applications comportant de nombreux types de pièces différentes à programmer ou ayant des exigences de qualité élevées. Mais outre les utilisateurs actuels de robots industriels, Fuzzy Logic entend ouvrir un marché encore balbutiant, celui des petites et moyennes entreprises industrielles.

La plate-forme supprime les complexités de l’intégration robotique et élimine le besoin d’une expertise en robotique tout au long de la durée de vie, deux obstacles qui, jusqu’à présent, étaient souvent rédhibitoires pour les PME et PMI.

Ryan Lober et Antoine Hoarau, respectivement CEO et CTO, co-fondateurs de Fuzzy Logic, déclarent : « Nous aidons les PME à accroître leur compétitivité et leur autonomie, en faisant en sorte que les robots s’adaptent à elles – et non l’inverse. Cette levée de fonds va nous permettre de renforcer nos équipes de R&D et de déployer notre vision d’une robotique intuitive et flexible auprès de clients ambassadeurs à travers l’Europe. »

« Fuzzy Logic sera l’un des principaux facilitateurs du paradigme de la production flexible qui change l’industrie telle que nous la connaissons aujourd’hui. Nous avons été profondément impressionnés par la connaissance approfondie de Ryan Lober et Antoine Hoarau de l’espace robotique industriel, ainsi que par la puissante solution qu’ils ont construite. Ils ont su démontrer tout ce que nous recherchons chez les entrepreneurs et mettre leur technologie entre les mains des leaders de l’industrie dans des cas d’utilisation réels. Nous sommes plus qu’enthousiastes pour ce qui nous attend et nous sommes fiers de soutenir l’équipe dans cette aventure », déclare Julian von Fischer de 42CAP.

« La logique floue arrive sur le marché à un moment idéal, compte tenu de l’adoption massive de la robotique industrielle et des applications sous-jacentes. Pourtant, les projets restent complexes, coûteux et longs à mettre en œuvre. Nous avons immédiatement partagé la vision de Ryan Lober et Antoine Hoarau : rendre la robotique accessible à tous, pas seulement aux experts, et révolutionner la façon dont les gens interagissent et utilisent la robotique industrielle.

De plus, nous avons identifié une excellente équipe d’entrepreneurs possédant une expertise technologique impressionnante en matière de logiciels et de robotique. Nous sommes très fiers de les soutenir dans cette nouvelle étape », commentent Benjamin Zerbib, directeur des investissements, et Yvan-Michel Ehkirch, associé gérant de Karista.

physics-6585578_640
A voir aussi :
Comment faire pour nettoyer son pc portable ? Essuyez doucement avec un…

Une plateforme logicielle évolutive

Fuzzy Studio et Fuzzy RTOS sont actuellement en cours de déploiement chez des clients en France et en Allemagne, qui ont été spécifiquement choisis pour leurs besoins de flexibilité et de précision. Grâce aux récompenses et au soutien de la banque publique d’investissement française, Bpifrance, ainsi que de l’Union européenne, la société a accumulé plus de 600 000 euros de financement de pré-amorçage.

L’actuelle levée de fonds permettra de renforcer l’équipe technique afin de se déployer auprès de nouveaux clients, les « ambassadeurs de la plateforme », dans toute l’Europe. La mission de Fuzzy Logic : débloquer la production flexible pour tout fabricant, en faisant du robot un outil simple – accessible à tout opérateur.

infrastructure-hyperconvergee
Lire aussi :
Les entreprises d’aujourd’hui veulent que l’informatique ait moins de pièces mobiles, tout…

informatique-attitude

Related Posts

App Store : Apple règle à l’amiable le recours collectif des développeurs

App Store : Apple règle à l’amiable le recours collectif des développeurs

Free lance son offre pour les entreprises

Free lance son offre pour les entreprises

Améliorer son code Python

Améliorer son code Python

Jeff Bezos cède son fauteuil de directeur général d’Amazon à Andy Jassy

Jeff Bezos cède son fauteuil de directeur général d’Amazon à Andy Jassy

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *